Nov 122017
 

Caïque tête noireDescription physique

Il y a surtout trois espèces qui sont détenues et reproduites régulièrement chez les amateurs. Le caique est originaire d’Amérique du Sud (Pérou, Brésil, Guyane) et il apprécie de vivre dans la canopée. La première : le caique à tête noire (Pionites melanocephala melanocephala) La seconde : le caique tête orange – ou tête pèche (Pionites leucogaster xanthomeria) La troisième : le caique à cuisses vertes (Pionites leucogaster leucogaster) que l’on rencontre malheureusement moins souvent.




En règle générale il se reproduit à partir de la 3ème année mais certains couples ne commenceront qu’à partir de 4 ans. Quelques cas signalés de reproduction tardive, vers 6 ou 7 ans ! Par contre quelques exceptions avec des couples démarrant la deuxième année, mais souvent dans ce cas à la suite d’un couple formé avec une femelle élevée à la main. La longévité de l’espèce, selon certains auteurs varie de 25 à 40 ans !

Le caique peut très bien se plaire en cage intérieure. Si vous l’avez en oiseau de compagnie lui prévoir quand même une volière de 80 * 60 minimum avec cordes et jouets divers. Il faudra bien entendu le sortir très régulièrement.

En volière extérieure il dormira toujours dans son nid ce qui dans un sens le protège bien des nuits fraîches. En cage d’intérieur nous leur disposons une petite boite dans laquelle il aimera dormir et parfois vous le verrez même dormant sur le dos ! Dans la boite nous ne mettons pas de copeaux. Il est souvent recommandé de ne pas le laisser dehors l’hiver ! Cela peut dépendre des régions. Par sécurité nous mettons un chauffage hors gel lorsque la température risque de descendre d’une manière importante.

S’il s’agit d’un couple destiné à la reproduction vous avez la possibilité de l’installer dans une volière de 120 ou 150 cm / 60 cm de large / 100 cm de haut environ. Bon éclairage à prévoir et penser aussi que c’est un oiseau qui se baigne beaucoup. Donc une baignoire propre chaque matin ou un système automatique.

Un bon nid extérieur avec trappe de visite. Personnellement j’utilise des nids de 50/60 de hauteur sur une base de 30 * 30. Copeaux de hêtre en fond.

L’alimentation de base est constituée d’un bon mélange 50% perroquet et 50% grandes perruches, mais il est parfois un peu gaspilleur ! Dans la nature il se déplace d’arbres en arbres chargés de fruits. Il lui faudra des fruits frais tous les jours et légumes de toutes sortes : poivrons, courgette, céleri branches, pomme, banane et tous les fruits rouges, raisins, etc. Le maïs en lait, les graines trempées, il adore !

Un complément permanent de granulés extrudés spécialement conçus pour les caiques ou petits perroquets d’Amérique du Sud.

Cet oiseau se reproduit assez facilement. Toutefois c’est un oiseau très nerveux et son comportement peut être plus agressif à cette période. Il faudra toutefois bien le préparer en ce qui concerne la nourriture à laquelle vous pourrez ajouter des graines germées, pâtées et protéines. Chez nous en intérieur il aurait une petite tendance à chercher à reproduire en mars/avril. En extérieur selon les années en mai ou juin.

La ponte sera prévisible au comportement de la femelle et éventuellement au grossissement du ventre. Le nombre d’œufs peut varier de 3 à 5, toutefois 5 sera un maximum. La durée de l’incubation sera de 26 à 29 jours. C’est la femelle qui assure la couvaison. Elle sort très peu, juste le temps minimum et elle est souvent nourrie par son mâle.

Le caique étant un oiseau nerveux il ne sera pas toujours un bon parent. Dans la majorité des cas il ne pourra élever plus de deux petits à la fois qui seront bagués à l’âge de 15/18 jours (diamètre des bagues 7.5).

Vous aurez le choix (selon aussi votre disponibilité) de choisir l’incubation artificielle avec élevage à la main dès la naissance ou de laisser les parents s’occuper de leurs petits. Nous utilisons dans ce cas un incubateur R-COM.

Le caique n’est pas un oiseau difficile mais parfois il est très contrariant ! Une visite inhabituelle d’un ami par exemple, ou un autre évènement impromptu peut amener le couple à tuer les jeunes !

Les jeunes sortiront du nid entre 8 et 10 semaines. Ils seront nourris entre 3 et 6 semaines ! Le choix est assez vaste pour la pâtée d’élevage mais nous utilisons soit de la Hagen, soit de la Nutribird. L’éleveuse est le modèle classique de Brinsea qui nous a toujours donné satisfaction.

La durée de l’élevage à la main varie beaucoup selon les sujets. En ce qui nous concerne nous avons déjà enregistré des sevrages à 2 mois et demi, mais aussi des petits tardifs se laissant nourrir jusque 4 mois. Il sera nécessaire dès le ralentissement des distributions de leur donner le maximum de choix comme nourriture. Des fruits en petits dés, de la pâtée d’élevage dans un ranequin, des granulés, un mélange de graines classiques, du maïs en boite etc.…. Le sevrage définitif se situe entre 12 et 16 semaines.

En résumé c’est un oiseau très agréable, extrêmement attachant envers toute la famille aussi bien en compagnie qu’en extérieur. Il est très curieux, joueur et aussi petit clown ! Il est le seul à grimper sur le grillage sans se tenir avec le bec. Elevé à la main c’est un agréable oiseau de compagnie

Photos et article : Guy FAVE

Désolé, les commentaires sont désactivés pour l'instant.