Juil 142017
 

aspergilloseL’aspergillose (aspergillose) est une affection fréquente due au développement des spores d’un champignon microscopique dans le système respiratoire des Psittacidés, mais aussi des oiseaux de cage et de volière, des rapaces et de nombreux oiseaux marins (pingouins en particulier). L’agent responsable est principalement Aspergillus fumigatus, mais plus rarement d’autres représentants du genre Aspergillus sont retrouvés (A. niger, A. flavus, A. nidulans).
Lire la suite »

Juil 142017
 

AtoxoplasmoseL’atoxoplasmose est une affection causée par des organismes unicellulaires (= Iosospora serini) qui se multiplient dans les globules du sang. L’atoxoplasmose est transmise par le sang aux différents organes comme le foie, la rate, les poumons et la cervelle.
Lire la suite »

Juil 052017
 

VerminoseChez les pinsons indigènes on décèle régulièrement des vers gastro-intestinaux appelés verminose (Ascaridia) et des vers respiratoires (Syngamus trachea) qui peuvent être transmis aux autres canaris vivant avec eux.
Lire la suite »

Juin 292017
 

CoccidioseIsospora serini (coccidiose) est un parasite intestinal qui est principalement décelé chez les canaris et les passériformes. Le parasite se multiplie dans l’intestin pendant plusieurs cycles jusqu’à ce que la cellule intestinale éclate et les oeufs se libèrent et contaminent d’autres oiseaux.
Lire la suite »

Juin 272017
 

EctoparasitesLes ectoparasites sont fréquemment rencontrés chez les oiseaux de volière. Surtout les mites qui sucent du sang (Dermanyssus gallinae) peuvent causer beaucoup de problèmes aux volières en été.
Ces parasites affaiblissent les oiseaux et peuvent même causer la mort des jeunes aux nids. C’est pourquoi il faut contrôler régulièrement les volières et les couvoirs de parasitisme.
Les poux broyeurs (Mallophaga) et les acarioses de la peau sont aussi fréquemment vus chez les canaris, mais provoquent seulement un état d’énervement des oiseaux.
Lire la suite »

Mai 042017
 

MégabacterioseLa Mégabacteriose est une maladie courante chez les canaris, les perruches ondulées et les Agapornides. Pendant longtemps on pensait que le facteur était une bactérie, mais des études récentes prouvent que celui-ci aurait les caractéristiques d’une mycose.
Lire la suite »