Oct 112017
 

psittacidésAccord sur un système de nomenclatures des morph (coloration altérée du plumage) de couleurs qui doivent être utilisées internationalement concernant les espèces de Psittacidés et lors de discussions génétiques

Nous recommandons l’utilisation de ces noms avec constance pour les mutations de couleurs. Les noms entre accolades [ ] sont provisoires lorsqu’aucun accord n’a pu être établi jusqu’à ce jour. Les noms entre parenthèses () sont communément utilisés pour une couleur. Il est souvent recommandé de citer la région où le nom commun est utilisé car les noms communs diffèrent significativement entre pays/régions.

1. Les Inséparables doivent être nommés par leur nom Latin.

Il est généralement recommandé d’indiquer les noms des espèces plutôt que leurs noms communs afin d’éviter la confusion entre les espèces et les mutations de couleurs variées.

2. Les abréviations ‘SF’ et ‘DF’ signifient simple facteur et double facteur lorsqu’utilisées pour nommer une couleur. Ils réfèrent seulement à la mutation écrite immédiatement à la suite de SF et DF et non pas à celles énumérées ailleurs dans le nom. Elles ne sont utilisées que pour des mutations dominantes.

Lorsque les noms VertFoncé, Olive, Cobalt et Mauve sont utilisés, il est inapproprié d’ajouter l’une ou l’autre des abréviations SF ou DF puisque ces noms indiquent le nombre de gènes mutants présents et des explications répétées sont donc inutiles.

3. Le Type-Sauvage est appelé Vert (Naturel ou Normal chez les espèces dépourvues de coloration structurale)

4. La méthode de nomenclature préférable en regard des mutations de FacteurFoncé, est d’utiliser “Foncé” pour 1 gène et “double Foncé” pour 2 gènes.

5. Le Type-Sauvage plus 1 FacteurFoncé est nommé VertFoncé.

6. Le Type-Sauvage plus deux FacteurFoncé est nommé doubleVertFoncé  (VertOlive)

7. Un oiseau présentant une réduction complète de psittacine est nommé bleuciel ou bleu.

8. Un oiseau présentant une réduction complète de psittacine plus 1 FacteurFoncé est nommé bleuFoncé (Cobalt)

9. Un oiseau présentant une réduction complète de psittacine plus 2 FacteurFoncé est nommé bleudoubleFoncé (Mauve)

Une attention doit être portée à la distinction entre les mutations FacteurFoncé et les mutations Violet. La localité (locus) FacteurFoncé est liée à la localité (locus) bleu. Le lien à la localité (locus) Violet a été théorisé mais pas prouvé.

10. Un oiseau Type-Sauvage (Vert) présentant une perte totale de eumélanine – jaune aux yeux rouges – est nommé lutino. Génétiquement il peut s’agir d’une mutation liée au sexe ou d’une mutation autosomique (non liée au sexe) Écrites respectivement; inoLS et inoNLS.

11. Un oiseau Type-Sauvage (Vert) présentant une perte totale de la psittacine – bleu – et de la eumélanine – ino – est nommé universellement albino.

On peut produire des albino et lutino avec FacteurFoncé. Ceci ne change pas l’aspect visuel, mais on doit indiquer la présence de FacteurFoncé pour les besoins en reproduction en utilisant lutino, lutinoFoncé, lutinodoubleFoncé ou bleuino (albino), inobleuFoncé et inodoubleFoncé.

12. Un oiseau Type-Sauvage (Vert) ayant perdu la totalité de la psittacine dans ses plumes, mais qui a des yeux noirs et pattes grisâtres, est nommé collectivement “oeilsombre” ou “oeilsombreclair” Alors l`oiseau est nommé “oeilsombrejaune”. En série bleue, celui-ci est nommé “oeilsombreblanc”

13. Une réduction de 50% de l’eumélanine est nommé “pastel”

14. Une réduction de 80% de l’eumélanine est nommé “suffusé”

Tous deux sont utilisés en référence au degré de perte d’eumélanine causée par la mutation. Ils ne désignent aucune localité (locus) particulière.

15. Dilué est le nom donné à une localité (locus) particulière réduisant l’eumélanine en bloquant partiellement le transfert de l’eumélanine des mélanocytes de la peau aux plumes. Les mutations diluées peuvent être décrites phénotypiquement en “pastel” et “suffusé”

16. Parino et lime sont des noms donnés aux allèles “pastel” et “suffusé” des localités (loci) ino. C’est avant tout une désignation génétique.

17. La réduction de psittacine est connue chez diverses espèces. Parbleu (bleu-partiel ou incomplet) est utilisé en tant que terme de groupe pour toutes mutations montrant une réduction des pigments psittacine.

Ils sont tous génétiquement des allèles-multiples du locus bleu. Des noms différents sont utilisés chez chaque espèce ainsi qu’en différents systèmes de différents pays. Aucun accord n’a été établi en regard de noms appropriés pour les formes variées. Jusqu’à ce qu’un accord soit établi; les noms et définitions suivants devraient être utilisés. Voir les notes dans la partie supérieure de ce document pour l’usage d’accolades, parenthèses, etc…

[aqua] indique une réduction uniforme de 50% de la psittacine sur tout le plumage

[turquoise] devrait être utilisé pour des morphologies de couleurs parbleu (bleu-partiel ou incomplet) montrant une réduction différentielle de psittacine. ex : réduction variable de la psittacine sur différentes régions du corps.

18. Il est recommandé d’adopter “aquaturquoise ” en tant que nom correct pour la combinaison hétérozygote de 2 allèles parbleu différentes chez le roseicollis. L’utilisation de vertdemers (seagreen) pour cette morphologie de couleur doit-être découragée puisque “vertdemers” (seagreen) est utilisé de façon répandue en Europe pour l’ [aqua]

19. Chez les autres espèces et pour toute autre localité (loci), il est suggéré de nommer les génotypes hétérozygotes par la combinaison de leur noms d’allèle sans utilisé d’espace entre les mots, qui indiquerait une combinaison de couleurs standards. ex : turquoisebleu, lutinolime ou limeino.

 

Stéphane alias Tintin ,
Oisellerie Les Yeux de Ruby.

« Tu es responsable à jamais de ce que tu apprivoises »
– Antoine de Saint-Exupéry

 Publié par à 3 h 32 min

Désolé, les commentaires sont désactivés pour l'instant.