Jan 262020
 

Amazone à front rouge (Amazona autumnalis autumnalis)Description physique
Son plumage est entièrement vert vif à l’exception du front rouge, du sommet de la tête légèrement bleuâtre et d’une zone sous les yeux qui tend vers le jaune. Les yeux sont cerclés de blanc bleuté et l’iris est noir bordé d’orange . Le bec est carné à côté de l’attache supérieure et est sombre au niveau inférieur et à l’extrémité.


Lire la suite »

Jan 242020
 

Ara Hyacinthe (Anodorhynchus hyacinthinus)Description physique
C’est un grand perroquet splendide et d’une prestance éblouissante son plumage est bleu cobalt ; les zones autour de l’oeil ainsi que du bec inférieur sont de couleur jaune, le bleu devient plus foncé sur les ailes ce qui lui fait un superbe dégradé de couleur, en observant cet oiseau on peut apercevoir la couleur noirâtre du dessous des ailes ; le bec noir est d’une puissance redoutable. L’iris est foncé brun et les pattes gis foncé.


Lire la suite »

Jan 232020
 

Lori Cardinal (Chalcopsitta cardinalis)Description physique
C’est un grand lori rouge, mais d’aspect très différent des loris du genre Eos. Il mesure 31 cm, et pèse de 220 à 250 grammes. Les plumes du dos et des ailes sont rouge sombre. Les plumes de la poitrine et du ventre sont rouges et bordées d’une fine bande jaunâtre. Les primaires sont orange bronze, et la queue couleur rouille. Le bec est orange, avec du noir à la base de la mandibule supérieure chez la plupart des oiseaux. L’iris est orange. La peau qui entoure l’œil est grise, celle qui entoure la mandibule inférieure grise et jaune, les pattes sont grises.
Il n’existe pas de dimorphisme sexuel. Les jeunes sont semblables aux adultes, mais avec une teinte générale plus sombres. L’espèce nominale n’a pas de sous-espèce.
Lire la suite »

Jan 222020
 

Perruche de Bourke (Neophema Bourkii)Description physique
Le corps est de petite taille, gracieux et allongé, plumes gris rose ou gris bleu selon les mutations qui existent la couleur de cette perruche peut varier, les yeux sont foncés sa queue représente la moitié de sa taille.


Lire la suite »

Jan 202020
 

Perruche Palliceps (Platycercus Adscitus Palliceps)Description physique
La tête et la gorge sont blanches, légèrement nuancées de jaune. Le bas des joues est bleu. Les plumes du dos et des ailes sont bordées de jaune.


Lire la suite »

Jan 202020
 

Youyou du Sénégal (Poicephalus senegalensis)Description physique
Trapu et robuste, c’est un oiseau à la tête grise et au reste du corps vert clair avec du jaune sur le ventre s’étendant jusqu’à la région sous-caudale. Quelques pennes des ailes et de la queue sont foncées. Les yeux sont jaunes avec un iris noir. Le bec et les pattes sont gris foncés.

 

 


Lire la suite »

Jan 192020
 

Amazone poudrée du Guatemala (Amazona farinose guatemalae)Description physique
Son plumage est globalement vert avec une teinte gris blanchâtre; les plumes à l’arrière de la tête et de la nuque sont vertes avec des pointes de violet-gris et des pointes noirâtres; il existe parfois une couronne jaunâtre, complètement absente chez certains spécimens ; la queue est verte avec les pointes verdâtre jaunes; les plumes de la queue peuvent parfois avoir des taches rouge; la peau autour des yeux est blanchâtre ; l’ iris est brunâtre à rouge; Le bec et les pattes sont sombres.
Avant la maturité sexuelle, les jeunes n’ont pas de couronne jaune et l’iris est sombre brun.

 

 

 


Lire la suite »

Jan 182020
 

Lori Noira (Lorius Garrulus)Description physique
La couleur de base du corps est rouge vif. Ses ailes sont vertes avec quelques nuances bleues. Une partie de la queue est bleu-vert. Les épaules sont recouvertes de plumes jaune-rouge. A noter que chez le flavopalliatus le jaune est plus vif et qu’il a en plus une tâche entre les épaules.
Lire la suite »

Jan 182020
 

PsittacoseLa psittacose est en réalité une ornithose, provoquée par Chlamydia psittaci. Elle touche d’autres espèces ailées comme les pigeons et n’est donc pas spécifique aux perroquets.
Cette maladie est transmissible aux humains : on parle alors de zoonose.
Lire la suite »

Jan 172020
 

PBFDUn peu d’histoire…
C’est en 1975 que la maladie du bec et des plumes (Psitaccine Break and Feather Disease – PBFD) a été pour la première fois identifiée et formellement décrite. Elle a été reconnue depuis comme la pathologie la plus importante chez les psittacidés australiens. Les vétérinaires du monde entier ont cherché à expliquer la maladie par de multiples causes. Certains accusaient les graines de tournesol, tandis que d’autres évoquaient la consanguinité. La cellule de recherche de l’Université Murdoch a démontré que la PBFD était causée par un nouveau type de virus, dont les caractéristiques ont depuis été établies par les chercheurs de l’Université de Georgie.
Lire la suite »