Déc 062019
 

Perruche resplendissante (Neophema splendida)Description physique
Cette perruche porte admirablement bien son nom. Le mâle a le devant du cou et la poitrine rouge. La tête est bleue, plus foncée sur la gorge et les joues. Le reste du dessous du corps est jaune tandis que le dessus est vert lumineux. Plumage jaune d’or, moins vif chez la femelle, qui est dépourvue de plumes orange sur le ventre. Triangle orange entre le bec et les yeux ; petit sourcil bleu; rémiges bordées de bleu; dos vert olive ; plumes voilières noires (marron chez la femelle). Les jeunes mâles sont d’un jaune plus vif que les femelles quand ils quittent le nid, mais n’ont pas encore de bande sur le front. Au bout de 6 mois, la première mue est achevée.


Lire la suite »

Déc 042019
 

Lori Rouge (Eos Bornea)Description physique
Splendide perroquet élancé aux couleurs très vives. Son plumage est rouge avec quelques tâches bleues et noires sur les ailes et sur les pennes de la région sous-caudale. Les yeux sont foncés, le bec est orange et les pattes gris clair.

 

 
Lire la suite »

Déc 042019
 

Loriquet Arc-en-ciel (Trichoglossus haematodus haematodus)Le Trichoglossus haematodus comprend plus de 20 sous-espèces, très complexe à classifier et à différencier car elles correspondent à des différences de couleurs imperceptibles. Les plus connus sont Trichoglossus haematodus moluccanus, massena, capistratus, forsteni.

Description physique
Il est parmi les perroquets les plus colorés. En effet, la tête est bleu clair, une partie du cou est jaune tandis que la gorge est rouge-bleu. Le corps, vert intense est couvert « d’écailles » jaunes. Le bec est orange, les yeux ont l’iris noir bordée d’orange. Les pattes sont gris clair.
Lire la suite »

Déc 032019
 

Perruche turquoisine (Neophema pulchella)Description physique
La perruche turquoisine est une magnifique petite perruche d’une vingtaine de centimètres où le vert, le jaune et le bleu dominent. Une forme domestique récente présente une tâche rouge sur le ventre.


Lire la suite »

Déc 012019
 

Lori de Duyvenbode (Chalcopsitta duyvenbodei)C’est en 1884 qu’est présentée au Muséum Royal d’Histoire Naturelle de Belgique une collection d’oiseaux et d’animaux naturalisés de Nouvelle Guinée. Parmi ceux-ci, un lori jusqu’alors inconnu, et qui fut baptisé du nom du donateur, Maarten Dirk van Renesse van Duyvenbode.

Description physique
C’est un grand lori à longue queue arrondie, à la beauté frappante. Il mesure 31 cm de long, et pèse 200 à 230 grammes, bien que des poids supérieurs à 250 grammes ne soient pas rares chez les oiseaux d’élevage. La couleur prédominante est le brun foncé, qui contraste violemment avec le jaune éclatant qui couvre le front, les lores, et qui entoure la mandibule inférieure. Le dessous des ailes, la courbure de l’aile et les cuisses sont également d’un jaune vibrant. Les plumes allongées de la nuque et des côtés du cou sont d’un jaune sombre. Le bas du dos, le croupion et le dessous de la queue sont violets. La poitrine présente un reflet jaune. Les primaires sont noires avec une large tâche jaune, de même que les deux premières secondaires. Le bec, la cire, les pattes et la peau entourant la mandibule inférieure sont noirs. L’iris est brun sombre, et entouré d’un cercle jaune pâle.
Les mâles sont généralement plus grands et plus trapus, avec la tête et le bec plus larges.


Lire la suite »

Déc 012019
 

PBFDUn peu d’histoire…
C’est en 1975 que la maladie du bec et des plumes (Psitaccine Break and Feather Disease – PBFD) a été pour la première fois identifiée et formellement décrite. Elle a été reconnue depuis comme la pathologie la plus importante chez les psittacidés australiens. Les vétérinaires du monde entier ont cherché à expliquer la maladie par de multiples causes. Certains accusaient les graines de tournesol, tandis que d’autres évoquaient la consanguinité. La cellule de recherche de l’Université Murdoch a démontré que la PBFD était causée par un nouveau type de virus, dont les caractéristiques ont depuis été établies par les chercheurs de l’Université de Georgie.
Lire la suite »

Nov 302019
 

Graines, fleurs et fruits sont une nourriture riche et une source d’activités pour le perroquet qui doit décortiquer ses graines. Cette manne de la nature peut être consommée sans modération

 


Lire la suite »

Nov 302019
 

Ararauna (Ara ararauna)Description physique
Impressionnant par sa taille, d’autant plus qu’il dispose d’une longue queue et des ailes de très grande envergure. Son plumage est très coloré avec un front vert, la nuque, les ailes et la croupe bleues, le cou, la poitrine, le ventre et l’abdomen jaunes et enfin le dessous de la gorge noir. Il présente des brides et des joues dont la peau blanche est légèrement striée de noir, surtout à proximité des yeux. Ses yeux ont des iris noirs, bordés de jaune-vert clair. Il a un gros bec foncé et des pattes dotées d’ongles puissants et légèrement plus sombres.


Lire la suite »

Nov 272019
 

Perruche royale (Alisterus scapularis)Description physique
Le plumage des parties supérieures du corps est vert, le croupion bleu et les parties inférieures rouges, l’iris est jaune et les pattes sont grises.


Lire la suite »

Nov 272019
 

Moineau celeste ou Touï celeste (Forpus coelestis coelestis)Description physique
C’est un tout petit perroquet, les joues et la couronne sont vert-jaune ; l’arrière de la tête et la nuque sont gris-bleu ; on distingue une zone dégradée en bleu sur la nuque qui forme une jonction avec les yeux, ainsi qu’une bordure bleue intense sur les ailes. L’iris est brun, la peau orbitale est grise, le bec est de couleur corne ainsi que les pattes.


Lire la suite »