Avr 182018
 

Perruche de Barraband (Polytelis Swainsonii)Description physique
Le plumage est d’un vert clair très lumineux, plus jaunâtre sur le dessus du corps. La longue queue semble pointue car les deux plumes rectrices centrales sont plus longues que celles latérales qui ont une coupe dégradée. Le front, le dessus de la tête, les joues et la gorge sont jaunes. Une large bande rouge traverse le cou. Les yeux sont oranges et les pattes grises.


Taille
Environ 41 cm à l’âge adulte

Durée de vie
30 ans

Sexage
Les femelles ne possèdent pas de masque jaune ni de bande rouge sur la gorge. Mais chez elles, les cuisses sont rouges, les yeux marron et le dessous de la queue est rose. Par ailleurs, elles possèdent des couleurs moins brillantes que les mâles.

Reproduction
Ce n’est pas une espèce capricieuse quant au choix du partenaire (même l’accouplement de deux oiseaux adultes ne posent pas de problèmes en règle générale). Une fois bien accouplés, ce sont des reproducteurs assidus d’année en année
Lors de sa parade, le mâle effectue de brèves envolées autour de sa femelle. Puis il redresse les plumes de sa tête, écarte en partie ses ailes et, contractant ses pupilles, il fait un va-et-vient en émettant une série de caquètements.
Les perruches de Barraband préfèrent nicher dans un nid naturel (type nid bûche) d’environ 30 cm de diamètre pour 60 cm de hauteur et doté d’un orifice d’entrée de 9 à 10 cm. La ponte est de 3 à 5 oeufs incubés durant 3 semaines. Le nid est farouchement défendu, même contre le propriétaire de ces charmantes perruches!
Les jeunes s’emplument au bout de 4 à 5 semaines et  ressemblent alors tous à leur mère. Après quelques mois, les jeunes mâles commencent à chanter et à avoir de très légers reflets jaunes à la gorge. Comme la perruche mélanure, la perruche de Barraband n’acquiert ses couleurs définitives et sa maturité sexuelle que la deuxième année.

Origine
Sud est de l’Australie

Comportement
La Barraband est de nature calme et paisible. Elle peut aisément cohabiter avec des oiseaux de plus petite taille. Son cri est peu puissant mais mélodieux. Elle aime se baigner (ce qui est indispensable à la bonne santé de son plumage). Curieuse et vive, elle utilise tous les coins de la volière y compris le sol qu’elle gratte à la recherche de nourriture. Cette perruche s’apprivoise bien, même si elle est en volière

Traité de Washington
Appendice II.

Alimentation
La base de sa nourriture est constituée de chènevis, d’avoine, d’alpiste, de tournesol, de fruits et d’herbes sauvages. Certains éleveurs leur fournissent des vers de farine, mais tous les oiseaux n’en sont pas friands. Comme pour tous les polytèles, pensez à lui fournir des branches fraîches à grignoter et de la pâtée à l’oeuf surtout pendant la période du nourrissage des jeunes.

Désolé, les commentaires sont désactivés pour l'instant.