Argile et santé

 Alimentation  Commentaires fermés sur Argile et santé
juil 052015
 
Aras falaise d'argile

Aras falaise d’argile

La consommation d’argile et de terre (la géophagie) se rencontre chez de nombreuses espèces animales. Et les humains ne sont pas en reste. En effet, des quatre coins du monde, on rapporte des groupes de population qui consomment de l’argile. Cette habitude était déjà signalée dans les civilisations anciennes de la Chine, de la Grèce et de l’Egypte. Dans les supermarchés africains, de petits rouleaux d’argile côtoient le sucre et les noix. On connaît moins bien les habitudes de géophagie chez les oiseaux. On sait surtout des perroquets et des pigeons qu’ils absorbent des minéraux du sol mais on parle également de cette habitude chez les gallinacés et les oiseaux chanteurs. Tout le monde connaît les images de grandes colonies d’aras et autres perroquets prenant plaisir à lécher de gros blocs d’argile sur les collines de l’Amazone. La caractéristique commune de la plupart des oiseaux géophages est que leur alimentation se compose principalement de végétaux. Selon les connaisseurs, l’absorption d’argile pourrait bien s’avérer plus bénéfique à la santé que ce que l’on suppose.

Lire la suite »

 Publié par à 11 h 42 min
juil 042015
 

SalmonelloseLa salmonellose est une affection transmise à travers des aliments infectés ou par l’intermédiaire d’autres animaux (souris, pigeons, mouches) est due à la salmonelle (Salmonella typhimurium).
La transmission se fait aussi aux oeufs et à l’embryon à partir des germes présents dans le système génital du perroquet. Cela peut aussi entraîner la stérilité du perroquet.
Lire la suite »

juil 042015
 

Caïque tête noireDescription physique

Il y a surtout trois espèces qui sont détenues et reproduites régulièrement chez les amateurs. Le caique est originaire d’Amérique du Sud (Pérou, Brésil, Guyane) et il apprécie de vivre dans la canopée. La première : le caique à tête noire (Pionites melanocephala melanocephala) La seconde : le caique tête orange – ou tête pèche (Pionites leucogaster xanthomeria) La troisième : le caique à cuisses vertes (Pionites leucogaster leucogaster) que l’on rencontre malheureusement moins souvent.



Lire la suite »

juil 032015
 

Perruches CalopsittesPrincipe
Le problème concernant l’Hybridation est comme je le dis toujours que les gens ont la fâcheuse habitude de tout mêler. Les Hybrides, les mutations et les races sont des mots décrivant 3 créatures TOTALEMENT différentes aucun lien entre ceux-là !!!

Lire la suite »

 Publié par à 22 h 36 min
juil 032015
 

CoccidioseIsospora serini (coccidiose) est un parasite intestinal qui est principalement décelé chez les canaris et les passériformes. Le parasite se multiplie dans l’intestin pendant plusieurs cycles jusqu’à ce que la cellule intestinale éclate et les oeufs se libèrent et contaminent d’autres oiseaux.
Lire la suite »

juil 022015
 

Perruche royale (Alisterus scapularis)Description physique
Le plumage des parties supérieures du corps est vert, le croupion bleu et les parties inférieures rouges, l’iris est jaune et les pattes sont grises.


Lire la suite »

juil 012015
 

Perruche Mélanure (Polytelis Anthopeplus)Description physique
La perruche mélanure est la plus grande des polytèles ; elle mesure près de 40 cm. Son plumage général est jaune verdâtre, plus olive sur la nuque et l’arrière du cou. Elle a une queue noire, une croupe vert foncé, une bande ailaire rouge et des rémiges noir-bleu.


Lire la suite »

juin 302015
 

flammèche (Chalcopsitta scintillata)Description physique
C’est un grand lori à la beauté tapageuse. Il est le seul lori vert du genre Chalcopsitta. Le front et les lores sont rouges, la tête noire. Le cou, la poitrine et le ventre sont vert olive et vert, striés d’orange et/ou de jaune (les flammèches). Les cuisses sont rouge écarlate, de même que la courbure et le dessous de l’aile de l’aile, et la base de la queue. Des tâches rouges parsèment la poitrine et le cou. Les ailes, le dos et la queue sont verts. Le bec et les pattes sont noirs, l’iris est brun cerclé de jaune. La peau nue qui entoure l’œil est grise.
Les mâles sont généralement plus larges, avec une tête et un bec plus grands, et ont plus de rouge sur la tête. Cependant, compte tenu des variations sub-spécifiques, ces critères ne sont pas fiables.
Les immatures ont le front noir ou rouge foncé. La teinte générale est plus sombre, spécialement sur les zones rouges. Ils présentent une teinte jaune brun à la base du bec, l’iris est brun, et la peau entourant l’œil est blanche. Le rouge de la face apparaît à l’âge de cinq ou six mois, mais il faudra attendre cinq ans pour que l’oiseau acquière sa couleur définitive.

 


Lire la suite »