Jan 132021
 

Ara Chloroptère (Ara chloroptera)Description physique
Ce perroquet a un corps trapu, une grande tête rouge avec des brides et des joues dont la peau blanche est striée et tachées de rouge. Il a un gros bec, foncé sur la partie inférieure, carné sur la partie supérieure. Ses yeux ont des iris noirs, bordés de jaune-vert clair. Le corps et la queue sont rouges comme la tête, à l’exception des ailes qui ont des rémiges bleues avec des couvertures vertes. Le dos présente également des parties vertes mais le rouge prédomine largement. Les pattes sont gris foncé et dotées d’ongles puissants et légèrement plus sombres.


Lire la suite »

Jan 122021
 

Beaucoup de perroquets, surtout élevés en solitaire, reçoivent une nourriture trop peu variée, composée essentiellement de graines du commerce et d’un quartier de pommes, ce qui est à l’origine de carences en vitamines et de maladie du foie. Le tableau ci-dessous vous aidera à équilibrer les repas de votre compagnon à plumes.

Lire la suite »

Argile et santé

 Alimentation  Commentaires fermés sur Argile et santé
Jan 122021
 
Aras falaise d'argile

Aras falaise d’argile

La consommation d’argile et de terre (la géophagie) se rencontre chez de nombreuses espèces animales. Et les humains ne sont pas en reste. En effet, des quatre coins du monde, on rapporte des groupes de population qui consomment de l’argile. Cette habitude était déjà signalée dans les civilisations anciennes de la Chine, de la Grèce et de l’Egypte. Dans les supermarchés africains, de petits rouleaux d’argile côtoient le sucre et les noix. On connaît moins bien les habitudes de géophagie chez les oiseaux. On sait surtout des perroquets et des pigeons qu’ils absorbent des minéraux du sol mais on parle également de cette habitude chez les gallinacés et les oiseaux chanteurs. Tout le monde connaît les images de grandes colonies d’aras et autres perroquets prenant plaisir à lécher de gros blocs d’argile sur les collines de l’Amazone. La caractéristique commune de la plupart des oiseaux géophages est que leur alimentation se compose principalement de végétaux. Selon les connaisseurs, l’absorption d’argile pourrait bien s’avérer plus bénéfique à la santé que ce que l’on suppose.

Lire la suite »

 Publié par à 7 h 54 min
Jan 112021
 

amazone_a_tete_jaune.jpgDescription physique

Elle a un  plumage vert avec une calotte jaune d’or. Quelques plumes rouges sur les ailes, les coudes. Son oeil est orangé avec un iris noir. Le bec est grisâtre.  Les pattes sont plutôt foncées.

 

 

 


Lire la suite »

Jan 102021
 

Perruche Kakariki (Cyanoramphus novaezelandiae)Description physique
Les deux espèces très connues en captivité sont le Kakariki à front rouge et le Kakariki à front jaune. La couleur dominante est le vert. Elles ont un bandeau rouge au dessus du bec qui part de l’œil gauche pour arriver à l’œil droit. Le front est rouge pour les Kakarikis à front rouge, et jaune pour ceux à front jaune.


Lire la suite »

Jan 102021
 

Perruche Mélanure (Polytelis Anthopeplus)Description physique
La perruche mélanure est la plus grande des polytèles ; elle mesure près de 40 cm. Son plumage général est jaune verdâtre, plus olive sur la nuque et l’arrière du cou. Elle a une queue noire, une croupe vert foncé, une bande ailaire rouge et des rémiges noir-bleu.


Lire la suite »

Jan 092021
 

PBFDUn peu d’histoire…
C’est en 1975 que la maladie du bec et des plumes (Psitaccine Break and Feather Disease – PBFD) a été pour la première fois identifiée et formellement décrite. Elle a été reconnue depuis comme la pathologie la plus importante chez les psittacidés australiens. Les vétérinaires du monde entier ont cherché à expliquer la maladie par de multiples causes. Certains accusaient les graines de tournesol, tandis que d’autres évoquaient la consanguinité. La cellule de recherche de l’Université Murdoch a démontré que la PBFD était causée par un nouveau type de virus, dont les caractéristiques ont depuis été établies par les chercheurs de l’Université de Georgie.
Lire la suite »

Jan 082021
 

Perruche multicolore (psephotus varius)Description physique
Cette moyenne perruche australienne est une proche cousine de la perruche à croupion rouge. Cette perruche a dominante verte arbore plusieurs couleurs, d’où son nom. Les males plus colorés sont facilement reconnaissables. Leur bec est surmonté d’une couronne de jaune vif. On retrouve aussi encore du jaune au niveau de l’ébauche des ailes. L’extrémité des ailes est bleu  vif.  Le ventre est orangé rouge, et le bout des rectrices de la queue bleutée se terminent sur une touche de blanc. Les femelles quand a elles, sont plus ternes ne présente pas de jaune sur la tête et le jaune des ailes et remplacer par du rouge bordeaux.

 

 


Lire la suite »