Fév 052023
 

Perruche ErythroptèreDescription physique
La perruche Erythroptère (Aprosmictus e. erythropterus aprosmictus erythropterus) est une magnifique perruche d’un vert vif et brillant. Le mâle plus brillant que la femelle possède une cape noire et surtout un éclat rouge vif sur chaque aile. La femelle légèrement plus petite est aussi plus terne et uniformément verte. Cet oiseau ne peut être confondu, du moins dans sa livrée adulte.


Lire la suite »

Fév 042023
 

Perruche de Derby (Psittacula Derbiana)Description physique
Splendide perroquet, la tête à des nuances de bleu gris avec un front noir. On observe également la couleur du plumage noir qui s’étend de la mandibule à l’oeil sous la forme d’un trait. On retrouve la couleur noire au niveau de la gorge également, tandis que les ailes et la nuque sont verts, ce qui sert de camouflage dans la nature. Les ailes sont recouverts d’un voile jaune.


Lire la suite »

Fév 042023
 

Cacatoès à Huppe Jaune (Cacatua galerita triton)Description physique
Perroquet au plumage blanc et à la huppe érectile jaune : ses yeux foncé sont entouré d’une zone bleutée. Son bec est noir et ses pattes grises.


Lire la suite »

Fév 032023
 

Perruche Grand Alexandre (Psittacula Eupatria)Description physique
45 à 50 cm de long. Plumage vert. Collier noir très apparent, arrière du cou rosé. Rectrices internes vert bleuté, blanc-jaune à l’extrémité. Yeux gris cerclés de rouge, bec rouge foncé, pattes brun grisé. Femelle très semblable, mais dépourvue de collier noir.
Elle doit son nom au  grand conquérant grec “Alexandre le Grand”. La perruche Grand Alexandre depuis quelques années se reproduit dans la  région de Bruxelles. Dans les années 1999 à 2000 il a été observé une vingtaine de couples en train de nicher. D’autres pays comme l’Allemagne ont pu observer le même phénomène.


Lire la suite »

Fév 032023
 

ProventriculiteLa proventriculite ou PDD (Proventriculus Dilatation Disease), est une maladie mortelle d’évolution lente, responsable de troubles nerveux et de dysfonctionnements digestifs consécutifs à une destruction progressive des fibres nerveuses. Connue et redoutée des amateurs d’oiseaux depuis les années 1970, elle a été jusqu’à présent décrite chez plus de cinquante espèces d’oiseaux, dont la plupart des psittacidés (sauf jusqu’à présent la perruche ondulée), beaucoup de petits passereaux (comme le canari), les toucans, des rapaces (dont le faucon pèlerin) et des oiseaux d’eau.
Lire la suite »

Fév 022023
 

Amazone à face jauneDescription physique

Elle a un  plumage vert clair présentant des ondulations jaunâtres plus marquées sur la poitrine que sur les ailes. Sa face est jaune du front jusqu’au yeux. Son iris noir est cerné de jaune orangé. Le bec est carné avec une tache foncée sur la mandibule supérieure. Les pattes sont plutôt claires avec des ongles gris foncés.

 

 


Lire la suite »

Argile et santé

 Alimentation  Commentaires fermés sur Argile et santé
Fév 022023
 
Aras falaise d'argile

Aras falaise d’argile

La consommation d’argile et de terre (la géophagie) se rencontre chez de nombreuses espèces animales. Et les humains ne sont pas en reste. En effet, des quatre coins du monde, on rapporte des groupes de population qui consomment de l’argile. Cette habitude était déjà signalée dans les civilisations anciennes de la Chine, de la Grèce et de l’Egypte. Dans les supermarchés africains, de petits rouleaux d’argile côtoient le sucre et les noix. On connaît moins bien les habitudes de géophagie chez les oiseaux. On sait surtout des perroquets et des pigeons qu’ils absorbent des minéraux du sol mais on parle également de cette habitude chez les gallinacés et les oiseaux chanteurs. Tout le monde connaît les images de grandes colonies d’aras et autres perroquets prenant plaisir à lécher de gros blocs d’argile sur les collines de l’Amazone. La caractéristique commune de la plupart des oiseaux géophages est que leur alimentation se compose principalement de végétaux. Selon les connaisseurs, l’absorption d’argile pourrait bien s’avérer plus bénéfique à la santé que ce que l’on suppose.

Lire la suite »

 Publié par à 7 h 36 min
Fév 012023
 

Perruche multicolore (psephotus varius)Description physique
Cette moyenne perruche australienne est une proche cousine de la perruche à croupion rouge. Cette perruche a dominante verte arbore plusieurs couleurs, d’où son nom. Les males plus colorés sont facilement reconnaissables. Leur bec est surmonté d’une couronne de jaune vif. On retrouve aussi encore du jaune au niveau de l’ébauche des ailes. L’extrémité des ailes est bleu  vif.  Le ventre est orangé rouge, et le bout des rectrices de la queue bleutée se terminent sur une touche de blanc. Les femelles quand a elles, sont plus ternes ne présente pas de jaune sur la tête et le jaune des ailes et remplacer par du rouge bordeaux.

 

 


Lire la suite »

Fév 012023
 

Perruche de Barraband (Polytelis Swainsonii)Description physique
Le plumage est d’un vert clair très lumineux, plus jaunâtre sur le dessus du corps. La longue queue semble pointue car les deux plumes rectrices centrales sont plus longues que celles latérales qui ont une coupe dégradée. Le front, le dessus de la tête, les joues et la gorge sont jaunes. Une large bande rouge traverse le cou. Les yeux sont oranges et les pattes grises.


Lire la suite »