Oct 052022
 

Ararauna (Ara ararauna)Description physique
Impressionnant par sa taille, d’autant plus qu’il dispose d’une longue queue et des ailes de très grande envergure. Son plumage est très coloré avec un front vert, la nuque, les ailes et la croupe bleues, le cou, la poitrine, le ventre et l’abdomen jaunes et enfin le dessous de la gorge noir. Il présente des brides et des joues dont la peau blanche est légèrement striée de noir, surtout à proximité des yeux. Ses yeux ont des iris noirs, bordés de jaune-vert clair. Il a un gros bec foncé et des pattes dotées d’ongles puissants et légèrement plus sombres.


Lire la suite »

Oct 042022
 

Amazone à font jaune (Amazona ochrocephala ochrocephala)Description physique
Oiseau trapu à plumage entièrement vert avec quelques rémiges rouge. Le front est jaune avec un triangle presque parfait entre des yeux brun orangé, cerclés de blanc avec un iris noir. Son bec est carné avec une partie plus claire sur les côtés. Ses pattes sont robustes et sombres.
L’Amazone à front jaune de Panama est un peu plus petite que son homologue et la tache jaune triangulaire de son front est plus marquée.

 
Lire la suite »

Oct 032022
 

Lori Noir (Chalcopsitta Atra)Découvert par Scopoli en 1786.

Description physique
Ce lori est le moins coloré du genre, et l’un des moins de tous les perroquets (avec les coracopsis) puisqu’il est presque entièrement noir, à l’exception de la queue. C’est un grand lori, qui mesure 32 cm et pèse 230 à 280 grammes, les mâles étant plus lourds que les femelles.
La plupart des plumes ont cependant des reflets pourpres, visibles uniquement au soleil. Les plumes du cou ont une forme bien particulière, longues, fines et pointues. On retrouve ce type de plumes chez les quatre espèces du genre. Les plumes du croupion sont tiquetées de bleu, et les plumes sous caudales sont rouges et jaunes.
L’iris est brun, cerclé de jaune chez certains oiseaux. Le bec et les pattes sont noirs, de même que la bande de peau nue péri ophtalmique.
Les mâles sont plus grands que les femelles, avec une tête et un bec plus larges (cette distinction ne vaut toutefois pas pour la sous-espèce insignis).
Les immatures ont quelques plumes rouges parsemées parmi les plumes noires. Le cercle périophtalmique et la cire sont blancs, et l’iris noir.


Lire la suite »

Oct 032022
 

Perruche Palliceps (Platycercus Adscitus Palliceps)Description physique
La tête et la gorge sont blanches, légèrement nuancées de jaune. Le bas des joues est bleu. Les plumes du dos et des ailes sont bordées de jaune.


Lire la suite »

Oct 022022
 

Beaucoup de perroquets, surtout élevés en solitaire, reçoivent une nourriture trop peu variée, composée essentiellement de graines du commerce et d’un quartier de pommes, ce qui est à l’origine de carences en vitamines et de maladie du foie. Le tableau ci-dessous vous aidera à équilibrer les repas de votre compagnon à plumes.

Lire la suite »

Oct 012022
 

comportement amoureuxLa monogamie
Chez de nombreux perroquets le choix du partenaire se fait au plus jeune âge et ils restent fidèles toute leur vie et sont encore plus liée en période de reproduction. La perte du partenaire provoque un deuil qui peut affecter profondément l’oiseau, surtout s’il est en captivité et qu’il n’a pas la possibilité de retrouver un compagnon. Il peut même à l’extrême se laisser mourir.

Lire la suite »

 Publié par à 13 h 07 min

Argile et santé

 Alimentation  Commentaires fermés sur Argile et santé
Oct 012022
 
Aras falaise d'argile

Aras falaise d’argile

La consommation d’argile et de terre (la géophagie) se rencontre chez de nombreuses espèces animales. Et les humains ne sont pas en reste. En effet, des quatre coins du monde, on rapporte des groupes de population qui consomment de l’argile. Cette habitude était déjà signalée dans les civilisations anciennes de la Chine, de la Grèce et de l’Egypte. Dans les supermarchés africains, de petits rouleaux d’argile côtoient le sucre et les noix. On connaît moins bien les habitudes de géophagie chez les oiseaux. On sait surtout des perroquets et des pigeons qu’ils absorbent des minéraux du sol mais on parle également de cette habitude chez les gallinacés et les oiseaux chanteurs. Tout le monde connaît les images de grandes colonies d’aras et autres perroquets prenant plaisir à lécher de gros blocs d’argile sur les collines de l’Amazone. La caractéristique commune de la plupart des oiseaux géophages est que leur alimentation se compose principalement de végétaux. Selon les connaisseurs, l’absorption d’argile pourrait bien s’avérer plus bénéfique à la santé que ce que l’on suppose.

Lire la suite »

 Publié par à 1 h 05 min