Avr 092020
 

Perruche de BourkeVotre perroquet a été élevé à la main (EAM), l’apprivoisement est quasi immédiat et ne pose en général aucun problème, passés les quelques jours d’adaptation. Si au contraire il s’agit d’un perroquet élevé par les parents (EPP) ou d’importation, il va falloir l’apprivoiser… ce qui n’est pas toujours évident surtout pour les importés. Attendez quelques jours avant de commencer à l’apprivoiser afin qu’il s’habitue à sa cage et à la maison.
Dans tous les cas, il vous faudra faire preuve de douceur, de patience et de méthode.


Lire la suite »

 Publié par à 11 h 05 min
Avr 082020
 

Graines germéesLes graines germées sont une véritable cure de vitamines à proposer aux perroquets une fois par mois. Dans ce cas, inutile de lui adjoindre un complément vitaminé. Cependant, vérifiez que vos graines sont suffisamment fraîches pour germer : au moins 50 % d’entre elles doivent germer.
Lire la suite »

Avr 082020
 

Lori Cardinal (Chalcopsitta cardinalis)Description physique
C’est un grand lori rouge, mais d’aspect très différent des loris du genre Eos. Il mesure 31 cm, et pèse de 220 à 250 grammes. Les plumes du dos et des ailes sont rouge sombre. Les plumes de la poitrine et du ventre sont rouges et bordées d’une fine bande jaunâtre. Les primaires sont orange bronze, et la queue couleur rouille. Le bec est orange, avec du noir à la base de la mandibule supérieure chez la plupart des oiseaux. L’iris est orange. La peau qui entoure l’œil est grise, celle qui entoure la mandibule inférieure grise et jaune, les pattes sont grises.
Il n’existe pas de dimorphisme sexuel. Les jeunes sont semblables aux adultes, mais avec une teinte générale plus sombres. L’espèce nominale n’a pas de sous-espèce.
Lire la suite »

Avr 072020
 

Perruche Grand Alexandre (Psittacula Eupatria)Description physique
45 à 50 cm de long. Plumage vert. Collier noir très apparent, arrière du cou rosé. Rectrices internes vert bleuté, blanc-jaune à l’extrémité. Yeux gris cerclés de rouge, bec rouge foncé, pattes brun grisé. Femelle très semblable, mais dépourvue de collier noir.
Elle doit son nom au  grand conquérant grec “Alexandre le Grand”. La perruche Grand Alexandre depuis quelques années se reproduit dans la  région de Bruxelles. Dans les années 1999 à 2000 il a été observé une vingtaine de couples en train de nicher. D’autres pays comme l’Allemagne ont pu observer le même phénomène.


Lire la suite »

Avr 072020
 

Arbre de jeuxPour le bon équilibre physique et psychologie de votre perroquet, celui ci ne doit pas rester enfermé dans sa cage toute la journée. Prévoyez des sorties quotidiennes pendant lesquels il pourra voler et faire de l’exercice. Il lui faut dans la pièce où il vit un endroit où venir se reposer et jouer : l’arbre à perroquet ou le perchoir sont appropriés à ce type de distraction.


Lire la suite »

 Publié par à 10 h 05 min

Argile et santé

 Alimentation  Commentaires fermés sur Argile et santé
Avr 062020
 
Aras falaise d'argile

Aras falaise d’argile

La consommation d’argile et de terre (la géophagie) se rencontre chez de nombreuses espèces animales. Et les humains ne sont pas en reste. En effet, des quatre coins du monde, on rapporte des groupes de population qui consomment de l’argile. Cette habitude était déjà signalée dans les civilisations anciennes de la Chine, de la Grèce et de l’Egypte. Dans les supermarchés africains, de petits rouleaux d’argile côtoient le sucre et les noix. On connaît moins bien les habitudes de géophagie chez les oiseaux. On sait surtout des perroquets et des pigeons qu’ils absorbent des minéraux du sol mais on parle également de cette habitude chez les gallinacés et les oiseaux chanteurs. Tout le monde connaît les images de grandes colonies d’aras et autres perroquets prenant plaisir à lécher de gros blocs d’argile sur les collines de l’Amazone. La caractéristique commune de la plupart des oiseaux géophages est que leur alimentation se compose principalement de végétaux. Selon les connaisseurs, l’absorption d’argile pourrait bien s’avérer plus bénéfique à la santé que ce que l’on suppose.

Lire la suite »

 Publié par à 22 h 00 min
Avr 062020
 

Perruche Mélanure (Polytelis Anthopeplus)Description physique
La perruche mélanure est la plus grande des polytèles ; elle mesure près de 40 cm. Son plumage général est jaune verdâtre, plus olive sur la nuque et l’arrière du cou. Elle a une queue noire, une croupe vert foncé, une bande ailaire rouge et des rémiges noir-bleu.


Lire la suite »

Avr 052020
 

Ararauna (Ara ararauna)Description physique
Impressionnant par sa taille, d’autant plus qu’il dispose d’une longue queue et des ailes de très grande envergure. Son plumage est très coloré avec un front vert, la nuque, les ailes et la croupe bleues, le cou, la poitrine, le ventre et l’abdomen jaunes et enfin le dessous de la gorge noir. Il présente des brides et des joues dont la peau blanche est légèrement striée de noir, surtout à proximité des yeux. Ses yeux ont des iris noirs, bordés de jaune-vert clair. Il a un gros bec foncé et des pattes dotées d’ongles puissants et légèrement plus sombres.


Lire la suite »

Avr 052020
 

Callopsittes (Nymphicus hollandicus)Description physique
Les callopsittes ont un plumage d’un gris tendre. Les plumes du dessus de la queue sont argentées. Et celles du dessous sont gris foncé. Les plumes blanches de conjugaison des ailes se voient quand elles sont déployées. La gorge, les joues et le front sont d’un beau jaune citron. Près de l’oreille, par dessus ce « masque » jaune, juste en dessous de l’œil noir, brille la tache orange de la joue. Les plumes de la huppe jaillissent en haut du masque. La huppe de la perruche callopsittes est beaucoup plus fine que celle du cacatoès.
Lire la suite »

Avr 042020
 

Loriquet Arc-en-ciel (Trichoglossus haematodus haematodus)Le Trichoglossus haematodus comprend plus de 20 sous-espèces, très complexe à classifier et à différencier car elles correspondent à des différences de couleurs imperceptibles. Les plus connus sont Trichoglossus haematodus moluccanus, massena, capistratus, forsteni.

Description physique
Il est parmi les perroquets les plus colorés. En effet, la tête est bleu clair, une partie du cou est jaune tandis que la gorge est rouge-bleu. Le corps, vert intense est couvert « d’écailles » jaunes. Le bec est orange, les yeux ont l’iris noir bordée d’orange. Les pattes sont gris clair.
Lire la suite »